lundi 30 avril 2012

Tuto : Calculer le dénivelé d'une sortie

Si vous êtes équipés, comme la plupart des coureurs actuels, d'un GPS qui n'a pas d'altimètre barométrique, vous avez du remarquer qu'il raconte pas mal d'anêrie en terme de dénivelé cumulé.
Je ne vais pas vous proposer de méthode révolutionnaire pour y remédier. Vous ne pourrez pas avoir, en temps réel, des informations fiables (achetez un alti barométrique ?). Ce que je vous propose, c'est d'avoir, à votre retour, une idée précise du dénivelé de la sortie que vous venez de parcourir. Et c'est déjà pas mal !

Pour cela, il vous faut :

Un GPS, pour recueillir la trace de votre parcours

SportTracks (ou autre logiciel), pour exporter votre trace en fichier ".gpx")

Google Earth, installé sur votre ordinateur (lien de téléchargement)



Et maintenant, il faut y aller !
1- Allez courir !
2- Après votre douche (si si), transférez votre trace sur votre ordinateur.
3- Exportez votre trace en ".gpx", directement à partir de votre carnet si cela est possible, ou en utilisant un logiciel comme SportTrack (Ouvrez le logiciel / Sélectionnez "Importer", colonne de gauche, puis "Exporter" en choisissant le format "GPS eXchange file").
Exemple réalisé avec ma sortie "2x4 côtes" du mardi 24 avril 
4- Lancer Google Earth, et importez la trace que vous venez de sauvegarder (bien sélectionner le type de fichier rechercher : "GPS")


5- Cliquez sur OK dans la fenêtre relative aux options d'importation. Google Earth charge votre trace (si tout va bien !)
6- Cliquez sur "Edition", puis "Afficher le profil d'élévation"


7- Le profil de votre sortie s'affiche en bas de l'écran : Profil, vitesse, dénivelé global -positif et négatif- de la sortie, vitesse, distance, et j'en passe ! 


Comparaison
En haut, profil "brut", en bas, profil tiré de googleEarth
On voit clairement que le profil du bas est plus lisse. Les 2 séries de 4 côtes sont nettement visibles, et les côtes sont identiques (ce qui n'est pas le cas sur la première). De plus, le début et la fin du deuxième profil est symétrique. C'est normal, je passe au même endroit à l'aller et au retour. En revanche, cette symétrie n'est pas visible sur la première courbe.
Au niveau du dénivelé positif totat (et c'est ce qui vous intéresse bande de trailers !), voici ce que ça donne : + 560m pour SportTracks (avec le plungin de correction) contre + 428m pour Google Earth. Ça fait mal à lire, je sais, mais les GPS ont la mauvaise habitude de surestimer le dénivelé total positif ! Alors, même si ça fait plaisir de penser qu'on a bien bossé son dénivelé avant une course, il vaut mieux savoir vraiment ce qu'on a fait pour parer à toute mauvaise surprise non ?
Enfin, pour terminer cette comparaison, un point qui me semble bien  imager la confiance que l'on peut mettre dans l'une ou l'autre de ces infos : alors que je pars et reviens au même point, je n'ai jamais "dénivelé positif" égal au dénivelé négatif" si je ne passe pas par Google Earth (sur cette sortie, Google Earth me donne 1 mètre d'écart) ! 

Conclusion
Et voilà, vous avez maintenant un beau profil pour illustrer votre blog ou juste vous faire plaisir. Vous avez également des données de dénivelés plus fiables. Alors, effectivement, cela demande quelques minutes de manipulations, il faut lancer plusieurs logiciels, et, à la longue, ça peut être un peu énervant. En attendant, je n'ai pas d'autres solutions pour avoir ce genre d'infos fiabilisées. Si vous avez d'autres solutions plus "légères", n'hésitez pas, je suis preneur.
Certains se demanderont peut être pourquoi je n'exporte pas le fichier, depuis SportTrack, directement dans Google Earth, vu que l'option existe. Et bien tout simplement parce que cela ne fonctionne pas (et je ne sais pas pourquoi). La trace est tronquée, et le logiciel prend des lignes droites qui relie chaque kilomètre (me semble-t-il).
Enfin, sachez que je n'ai fait aucun comparatif avec des altimètres barométriques, qui assureraient une réelles fiabilisation de cette comparaison. Tout ce que je dis, je le sors de ma petite expérience et de l'observation comparée des courbes. Je reste preneur de toutes remarques, allant dans mon sens ou non.

Merci à Floco qui m'a fait découvrir cette fonctionnalité de Google Earth dont je n'arrive plus à me passer.

Bon entraînement !

10 commentaires:

  1. Pourquoi ne pas utiliser le plugin "elevation correction" dans sportrack .

    RépondreSupprimer
  2. ou la correction d'altitude de garmin.connect ?
    chacun à ses imprécisions (j'ai des différences entre garmin.connect et la carto garmin de basecamp par exemple)

    Après Il ne faut pas non plus chipoter sur 50m non plus.

    ta technique à l'avantage d'être gratuite :)

    RépondreSupprimer
  3. @Lexel : Alors, en fait, le plugin en question est installé dans ma version de SportTracks. Mais je n'en suis pas pleinement satisfait, car j'ai l'impression qu'il ne fonctionne pas tout le temps correctement (je sais c'est bizarre). En tout cas, la comparaison dont je parle dans le post est fait avec SportTrack+plugin (+560 mètres) et GoogleEarth (+ 428 mètres).

    @Julien : Je n'utilise pas garmin connect, donc, je ne peux pas comparer. Je te rejoins sur le fait qu'on ne soit pas non plus à 50 mètres près. Toujours est-il qu'entres les données brutes du GPS et des données "traitées" proches de la réalité, la différence est quand même importante.
    Mon "astuce" est gratuite (si tant est qu'on dispose de Sporttrack dans sa version gratuite...) mais un peu longue...

    En tout cas, merci à vous pour votre retour rapide ! J'ai pas mal hésité à poster cela, parce que :
    1- je n'ai pas de point de comparaison avec un altimètre barométrique
    2- je ne sais pas si il existe d'autres techniques arrivant au même résultat (ou presque), et étant plus rapide/fiable.

    En tout état de cause, c'est une technique que je voulais partager, parce qu'il y a peu, je n'en avais pas moi-même. :)

    PS : la précision des données doit également dépendre du GPS utilisé : un Garmin 405 pour ma part.

    RépondreSupprimer
  4. Sur openrunner il y a une bonne correction du dénivelé avec en plus l'affichage des pourcentage sur les pentes

    RépondreSupprimer
  5. @David : Merci pour l'info, je vais aller voir ça ! :)

    RépondreSupprimer
  6. C'est du bon tout ca Momo !! :)))

    RépondreSupprimer
  7. Tu as vu comment l'UTMB fait pour réaliser leur calcul ? C'est pas si simple que cela...

    RépondreSupprimer
  8. @Doune : oui j'ai lu le post ! C'est clair que c'est compliqué, même avec un altimètre barométrique...

    RépondreSupprimer
  9. sport track permet lui aussi d'afficher les vitesses, c'est bizarre de passer par lui pour exporter sur un logiciel pour voir des données que sport track permet de voir enfin bon

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    effectivement, Sporttracks permet de voir les vitesses, mais je ne le trouve pas très performant au niveau des dénivelés. C'est pour cette donnée (dénivelé positif d'une sortie et profil associé) que j'exporte de Sporttrack pour réimporter dans google earth.
    Je t'invite à venir consulter mon nouveau blog : court-toujours.com

    RépondreSupprimer